Babylight    -    Manuel de l'utilisateur

1. Présentation du produit

Vous avez fait l'acquisition d'un boîtier de commande Babylight. Ce produit vous permet de gérer des programmes journaliers pour éclairage externe (driver ou ballast) pilotable en tension variable 0-10 V, 0-5V, PWM 10V, ou PWM 5V. Il vous permet aussi de piloter des pompes 0-5V comme les Jebao par exemple.
Vous devez être en possession de:
Dimensions29 x 68 x 67 mm avec boitier, et 18mm x 50mm x 50mm sans boitier
Poids80 g
AlimentationPrise USB (adaptateur secteur, hub alimenté, PC etc) et/ou 5-12V par bornier à vis
Nombre de sorties indépendantes5 sorties
Type de sortiesPour les 4 premières au choix: analogique 0-10V, analogique 0-5V, PWM 10V ou PWM 5V
Collecteur ouvert en PWM 5V pour la 5ème
Impédance de sortie1 kOhms
Fréquence du signal PWM116 Hz mais il est possible de la changer, nous contacter




Prise USB

Le câble USB se branche dans l'emplacement indiqué sur le shéma ci-dessus. L'autre extrémité se branche sur votre PC pour programmer le produit, puis par la suite sur l'adaptateur secteur fourni pour alimenter le boîtier en 5V.

Alimentation

Si vous ne souhaitez pas alimenter le module par la prise USB, vous pouvez aussi l'alimenter par le bornier en mettant une alim entre 5V et 12V continu. 500mA minimum sont recommandés, surtout si vous avez plusieurs drivers en parallèle, mais le module devrait fonctionner avec moins si nécessaire.
Une troisième source d'alimentation optionnelle est par 3 piles NiMH 1,2V rechargeables à placer dans le bac fourni, lui même branché sur le bornier indiqué sur le shéma. Les piles tiennent typiquement quelques jours, mais elles sont surtout là pour faire tenir le module pendant une coupure de courant, donc il faut quand même alimenter par USB ou bornier. Les 3 sources d'alimentation (USB, bornier, piles) peuvent être branchées en même temps sans problème.

Sorties sur bornier

Pour les drivers il faut typiquement brancher une sortie OUT du bornier à l'entrée DIM+ d'un des drivers, et la sortie GND à l'entrée DIM-. Une petite exception pour les Meanwell LDDs qui n'ont qu'une borne DIM, donc voir le montage plus bas. En général il est possible de mettre plusieurs drivers/ballasts en parallèle sur une même sortie du contrôleur. Typiquement 3 voire beaucoup plus mais cela dépend de leur impédance d'entrée.

Remarque: des mesures sur certains types de drivers (Meanwell HLG notamment) montrent un courant résiduel de 60mA, ce qui signifie que pour des diodes type 700mA par exemple, il reste environ 20% d'éclairage à la "coupure". Il est recommandé d'effectuer un montage à base de relais si vous souhaitez couper l'intensité résiduelle complètement. Vous pouvez vous référer à la datasheet de votre driver qui explique le montage en général. Ou bien vous pouvez utiliser la 5ème voie, cf juste en dessous.

Cinquième voie

La cinquième voie est différente des autres: elle est en collecteur ouvert et vous pouvez donc l'utiliser comme un relai pour brancher un ventilateur par exemple. Elle sort en fait un signal PWM 5V, donc vous pouvez aussi l'utiliser pour changer la vitesse d'un ventilateur commandable par PWM, ou pour dimmer un kit moonlight, en branchant comme vous le feriez avec un relai.
Vous pouvez aussi brancher un driver LEDs commandable en PWM 5V, mais il faudra alors rajouter une résistance de pull-up (typiquement 10 kilo-ohms) entre cette sortie et une source de tension de 5V...

Si vous utilisez cette voie (ce qui est paramétrable dans le logiciel), la led reflète l'intensité passant dans cette voie, au lieu d'être utilisée pour l'indication de coupure de courant.

Sorties sur prise RJ45

Vous avez probablement aussi remarqué une prise RJ45. Elle ne sert pas à brancher le module par ethernet, mais elle dédouble les 4 premières sorties du bornier. Ceci sera peut-être utile pour faciliter le montage dans une rampe par exemple car la prise est du même côté que l'USB.
Si vous souhaitez utiliser cette option, les sorties se font sur les fils d'un câble RJ45 dénudé (non fourni). Voici le code couleur pour ces fils (2 fils par sortie) :

Numéro de sortiePolaritéCouleur
1Positif  Blanc-bleu
1Masse  Bleu
2Positif  Blanc-Marron
2Masse  Marron
3Positif  Blanc-orange
3Masse  Orange
4Positif  Blanc-vert
4Masse  Vert

Attention sur certains drivers Meanwell: le fil blanc de leurs drivers est souvent la masse, alors que les fils blancs du câble RJ45 sont le positif.

Mais en fait cette prise sert surtout si vous avez pris des adaptateurs Maxwellen ou pour rampes, cf la section suivante.



Shémas de branchement

De manière générale il est utile de commencer par le guide de démarrage rapide ici : http://www.babyfish.fr/doc/fr/GuideBabylight.pdf
Et voici en complément quelques shémas de branchements typiques :

Branchement d'un Meanwell ELN ou HLG



Branchement d'un Meanwell LDD




Brancher un ventilateur standard sur la 5ème voie

Ce type de ventilateur avec connecteur deux ou trois points (rouge, noir, jaune) peut se commander en allumage/extinction par la 5ème voie.
Il est important de ne mettre cette voie qu'à 0% ou 100% et rien d'intermédiaire, car dans le cas contraire, le ventilateur serait allumé et éteint plusieurs fois par seconde, ce qui risquerait de l'endommager.

Le branchement est donc : Une note: cette sortie ne peut pas commuter plus de 500mA, donc pas plus de quelques ventilateurs (selon leur intensité consommée).

Attention, pour la version du produit avec les drivers intégrés, les bornes de branchement sont différentes:


Brancher un ventilateur PWM sur la 5ème voie

Certains ventilateurs peuvent avoir leur vitesse commandée en PWM et comportent alors un connecteur 4 points, comme illustré en chapitre 4 de ce lien : http://www.babyfish.fr/doc/fr/ioboard/ioboard.shtml
Vous branchez donc le fil bleu du ventilateur sur la voie FAN du babylight et mettez un fil supplémentaire entre le fil noir du ventilateur (ou le - de son alim) et une des bornes GND du babylight.
(Pour la version du produit avec les drivers intégrés, les bornes de branchement sont sur le bornier central: fil bleu du ventilateur sur SWITCH et fil noir du ventilateur sur MOINS)
Vous pouvez alors utiliser toute la plage de commande de la voie 5 entre 0% et 99%, sachant que cela marche à l'envers: 0% met le ventilateur au maximum et 99% l'éteint.


Brancher un relai sur la 5ème voie

La diode de roue libre est parfois intégrée dans le relai lui même, et il faut vérifier dans la datasheet de celui-ci. Si vous utilisez votre propre diode, attention à la brancher dans le bon sens bien sûr.

L'alim doit délivrer un courant suffisant pour commuter un relai (100mA par relai environ). Si vous utilisez déjà une alim pour alimenter le babylight vous pouvez utiliser celle-ci. Dans le cas contraire, une petite alim externe fera l'affaire, mais notez que vous ne pouvez pas utiliser le bac à piles qui ne délivre pas une intensité suffisante. Une solution rapide sera peut-être de sacrifier un câble USB qui traine pour réutiliser le courant fourni par l'adaptateur secteur, et donc alimenter le babylight par le bornier (plus par la prise USB).

La prise commandée peut bien sûr être remplacée directement par le câble d'alimentation de l'appareil à piloter.

Il est important de ne mettre la 5ème voie qu'à 0% ou 100% et rien d'intermédiaire, car dans le cas contraire, le relai commuterait plusieurs fois par seconde, ce qui l'endommagerait.




Brancher un kit moonlight sur la 5ème voie




Le branchement est le même que pour un ventilateur simple, mais vous pouvez par contre utiliser toute la plage de commande entre 0% et 100%. Attention cependant cette sortie ne peut pas commuter plus de 500mA...





2. Installation du logiciel

Une petite remarque pour commencer: ce logiciel est commun à tous les produits Babyfish, donc il n'est pas nécessaire de l'installer à chaque fois.

Pour Windows

Pour installer le logiciel de programmation sous Windows, vous devez avoir les droits d'Administrateur.

Entrez cette URL dans votre navigateur internet, lancez le programme et laissez-vous guider: http://www.babyfish.fr/installbbf.exe



La première fois que vous branchez un nouveau boîtier, vous devez avoir les droits d'administrateur, pour que le logiciel installe le driver (ce qui prend quelques secondes). Il vous faut donc lancer le logiciel en faisant un clic droit sur l'icône, et en sélectionnant "Lancer en tant qu'administrateur". Une fois que windows connait le boîtier, les droits d'administrateur ne sont plus requis et vous pouvez lancer le logiciel en double-cliquant dessus normalement.

Le logiciel est compatible avec toutes les versions de Windows depuis XP.
Sous Windows 8/10 néanmoins, il faut autoriser l'installation de drivers non signés en suivant les instructions de cette page pour Windows 8 et cette page pour Windows 10.

Sous Windows en 64 bits, il peut être nécessaire de lancer le programme d'installation et l'application elle même en "mode compatibilité Windows XP".


Pour MacOSX

Vous pouvez télécharger le fichier suivant: http://www.babyfish.fr/installbbf.dmg
Double-cliquer sur ce fichier fait apparaitre la fenêtre suivante:

Vous pouvez donc faire glisser l'icône comme demandé et lancer le logiciel à partir de votre répertoire "Applications" comme d'habitude.


Pour Android

Une version du logiciel pour Android est disponible ici: http://www.babyfish.fr/installbbf.armv7.apk
Vous pouvez simplement faire pointer le navigateur d'Android vers ce lien et il installera le logiciel tout seul.

Il y a néanmoins les restrictions suivantes:
Autre point: l'application est en résolution 800x480, donc il ne sert à rien d'avoir une tablette haute résolution.
Typiquement il vaut mieux acheter une tablette premier prix / sans marque qui convient très bien et a l'avantage d'être rootée en général.


Pour Linux

Vous pouvez télécharger le fichier suivant: http://www.babyfish.fr/installbbf.linux.zip

Une fois décompressé, le fichier est un exécutable 64 bits (non un .deb ou .rpm) et il vous faut donc installer les librairies requises. Vous pouvez les trouver en utilisant la commande ldd, ou bien en nous contactant directement.

Il vous faudra lancer le logiciel en tant que root (sudo ou autre) la première fois afin d'installer le support USB.


Pour Raspberry Pi

Vous pouvez suivre ces instructions.


3. Écran d'accueil

Le logiciel reconnait automatiquement le boîtier branché par USB et affiche le nom des sorties dans le menu "Tableau de bord":



Vous pouvez à tout moment retourner sur l'écran d'accueil en cliquant sur l'icône "maison" en haut à gauche de la fenêtre. Il y a également un menu "Calendrier" sur lequel vous pouvez cliquer pour obtenir une vue d'ensemble des sorties sur la semaine en cours, et des menus "Eclairage" et "Brassage" pour programmer toutes les sorties simultanément.
Vous pouvez vous référer plus bas pour une description détaillée de ces écrans.



Unne autre fonction utile est "Créér un accessoire" dans le menu "Plus" qui vous permet de créer des accessoires fictifs. Cela vous permet de préparer votre programmation sans avoir le produit de branché, puis de sauvegarder cette configuration dans un fichier. Ceci afin de la partager avec d'autres utilisateurs, ou bien de programmer le produit ultérieurement une fois qu'il sera branché.

Entrons maintenant dans le vif du sujet: cliquez sur le nom d'une des sorties dans le menu 'Tableau de bord'. Cela vous amène à l'écran principal qui comporte plusieurs onglets que nous décrivons en détail dans les prochaines sections.
Notez également que le nom de la sortie en cours d'édition figure en haut de la fenêtre.

4. Onglet "Paramètres"

La première chose à faire est de configurer le type des sorties en haut à droite de cet écran. Attention: vous ne pouvez pas configurer les sorties individuellement, elles vont toutes avoir le même type. Vous pouvez vous reporter à la documentation de vos drivers pour connaitre le bon type, mais le logiciel vous propose aussi les drivers les plus utilisés pour vous aider.

Testons maintenant la sortie: cochez la case en haut à gauche du label "Intensité" et faites glisser le curseur graduellement vers la droite. Vous devriez voir changer la valeur du label "Intensité actuelle", et l'intensité de votre éclairage augmenter en conséquence.

Décochez maintenant la case de test (elle désactive en fait les programmes, et vous devez donc la décocher une fois que vous avez fini).




L'horloge interne du boîtier est affichée à droite de l'écran, et elle n'est pour l'instant pas réglée. Pour la mettre à l'heure, vous pouvez cliquer sur le bouton "Programmer" en bas à droite et confirmer en cliquant sur "oui". Ce bouton sert en fait à sauvegarder votre configuration dans le boîtier (voir prochain chapitre), mais remet aussi automatiquement l'horloge à l'heure si elle s'est décalée.
Typiquement, le décalage est d'environ 5 minutes par an et il faut donc brancher et reprogrammer le boîtier tous les ans par exemple, selon la précision souhaitée. Faîtes aussi attention aux changements d'heure d'hiver/été car le boîtier n'en tient pas compte et il faut donc le reprogrammer à ces moments de l'année.
Une précision: l'horloge est commune à toutes les sorties et il suffit donc d'effectuer cette procédure une seule fois.


Sur cet écran, vous pouvez également modifier le nom de la sortie. Si vous avez plusieurs boîtiers de branchés en même temps et n'êtes pas sûr de leur identité, vous pouvez cliquer sur l'icône "loupe" pour faire clignoter brièvement la diode du boîtier en cours d'édition.
Vous trouverez aussi à l'occasion une icône d'information sur laquelle vous pouvez cliquer pour examiner les problèmes éventuels de configuration.
Une des raisons pour laquelle cette icône apparaitra est le décalage de l'horloge de plus de 5 minutes par rapport à l'horloge de votre ordinateur. Vous pouvez cliquer sur "Programmer" pour remettre l'horloge à l'heure.


Autre chose: par défaut quand l'alimentation est débranchée puis rebranchée, tous les programmes et configurations sont conservés mais l'horloge interne perd l'heure. Vos programmes seront donc décalés et l'horloge devra être remise à l'heure. La diode s'allume lors d'un coupure d'alimentation, ce qui vous permet d'être prévenu afin de reprogrammer l'horloge avec le PC. La diode est donc censée être éteinte en fonctionnement normal. C'est un peu contre-intuitif mais a été pensé de manière à ne pas faire de pollution visuelle intempestive, surtout la nuit.
Dans le cas d'une coupure intentionnelle (par exemple lorsque vous débranchez le boîtier du PC après programmation, pour le replacer au bon endroit), vous pouvez utiliser le bouton "Débrancher" qui vous permet d'avancer l'horloge de X minutes (le temps que vous déplaciez le boîtier éteint) et d'éviter l'alerte de coupure secteur. Vous pouvez également utiliser ce bouton pour des tests afin de positionner l'horloge juste avant le démarrage d'un programme par exemple...
Ceci dit, il est tout à fait possible de remédier à la perte de l'heure de plusieurs manières:

Dernière chose: vous aurez remarqué des icônes "disquette" en bas à droite de cet écran. Il est possible de sauvegarder et charger la programmation à partir d'un fichier, ce qui peut être utile pour ne pas la perdre (au cas où), ou pour partager des programmes avec d'autres utilisateurs.
Attention: charger les programmes à partir d'un fichier ne les charge que dans la mémoire du logiciel et non directement dans le boitier. En pratique, il faut donc toujours cliquer sur "Programmer" après avoir chargé un fichier.

5. Onglet "Programme"

Programmons maintenant un éclairage journalier: cliquez sur l'onglet "Prog 1".
Vous pouvez activer ou désactiver le programme et choisir l'heure de début et de fin, ainsi que l'intensité:




Commencez par effectuer un simple test en programmant un allumage de 1 min dans 5 minutes par exemple. N'oubliez pas de retourner dans l'onglet "Paramètres" pour "Programmer" car il ne se passera rien sinon.
De manière générale, ce bouton sauvegarde toutes les modifications dans tous les onglets en une fois. Ceci vous permet de vérifier et revérifier vos paramètres et programmations, et de ne sauvegarder qu'une fois que vous êtes sûr. Notez aussi que cliquer sur l'icône maison ou fermer le logiciel entraîne la perte de toutes les modifications non sauvegardées. En fait, cliquer sur une sortie dans l'écran principal rafraichit le logiciel avec la programmation interne de celle-ci. Vous pouvez donc le faire si vous souhaitez vérifier que la programmation s'est bien passée.

Vous pouvez donc désormais programmer un allumage journalier à heure fixe, ce qui est le besoin le plus courant. Si vous en souhaitez plusieurs, vous pouvez ajouter d'autres programmes jusqu'à un maximum de 4. Vous pouvez en ajouter un en cliquant sur l'icône "plus" à droite du dernier onglet. Notez que le nouveau programme est activé automatiquement et que l'onglet comporte des astérisques, indiquant que le boîtier n'est pas encore au courant de ce nouveau programme. Pour des raisons de clarté, désactiver le dernier programme enlève l'onglet correspondant, mais vous pouvez le récupérer en re-cliquant sur le "plus".

Une fonctionnalité importante qu'il faut souligner est que l'intensité est additive avec celle des autres programmes, et peut même être négative. Par exemple, si le programme 1 a une intensité de 100 entre 8h et 19h, et que le programme 2 a une intensité de -20 entre 11h et 12h, votre éclairage fonctionnera à 100% de sa capacité de 8h à 11h et de 12h à 19h, mais fonctionnera à 80% de sa capacité entre 11h et 12h. Ceci vous permet de simuler des passages nuageux par exemple...

D'autre part, si l'heure de fin est antérieure à l'heure de début, le programme se comporte comme on s'y attend et inclut donc minuit. Par exemple, s'il commence à 22h et finit à 6h, il tournera entre 22h et minuit et entre minuit et 6h du matin.

Vous pouvez donc programmer des "créneaux" d'intensité, mais il est aussi possible de générer des "rampes". Cochez la case "Avancé":



La première ligne vous permet de faire varier l'intensité graduellement de zéro jusqu'à l'intensité nominale du programme (valeur du curseur), entre l'heure de début et l'heure de la ligne. Ce paramètre peut occasionner des problèmes qui vous seront indiqués dans l'onglet "Paramètres" à l'aide de l'icône d'information (exemple: l'heure de fin de rampe tombe avant l'heure de début).
La ligne suivante a un fonctionnement similaire qui permet de diminuer graduellement l'intensité de la valeur nominale jusqu'à zéro à partir d'une certaine heure.
A noter que les durées des "rampes" ne peuvent pas être supérieures à 4h et 15 minutes.


Les deux lignes suivantes sont mutuellement exclusives. Vous pouvez au choix: Cette option vous permet par exemple de simuler des jours plus nuageux que d'autres...



Il existe un 3ème mode de programme qui permet de simuler des passages nuageux aléatoires. Re-cliquez sur la case à cocher:



Ce mode génère une intensité variable entre 0 et la valeur du curseur (qui est donc en général négative pour des nuages) à certains moments entre les heures de début et de fin.
Vous pouvez régler le nombre de passages nuageux désiré ainsi que la durée entre chaque passage. Notez que ce programme peut être utilisé pour rendre le profil plus réaliste, avec par exemple des valeurs de 120 dans les deux cases et une faible intensité...
Ce mode peut n'intervenir que tous les X jours, comme précédemment.


Enfin, il est possible de piloter des pompes de brassage 0-5V avec ce module. Changez le type du module vers "Pompe 5V" ou "Pompe Jebao" dans l'onglet "Paramètres", puis cliquez sur la case à cocher:



Ce mode est fait exprès pour le brassage et vous pouvez donc faire effectuer des "pulses" réguliers à vos pompes. Vous pouvez donc régler la durée et la pause entre chaque pulse, ainsi que la "forme" des pulses: Il peut être utile de décaler les cycles des pompes de manière à ce que les pulses ne commencent/finissent pas tous en même temps (pour les fronts de houle par exemple).

Également pour rappel, les programmes sont additifs par défaut et si vous voulez par exemple faire un brassage plus calme la nuit, vous devez cocher la case "Remplace les programmes précédents" car sinon la puissance nocturne sera additionnée à la puissance diurne.

6. Onglet "Calendrier"

L'onglet "Calendrier" peut être un bon outil pour tout vérifier avant de programmer le boîtier car il présente visuellement les heures exactes de fonctionnement pour la semaine en cours:



Cet écran vous présente les programmes individuels de la sortie avec une couleur différente par programme. Chaque programme est représenté par une bande de couleur (plus ou moins vive selon l'intensité) avec les heures de début et de fin. Lorsque le programme possède une "rampe", cela est indiqué par un dégradé. Lorsque le programme n'est pas identique chaque semaine (option "tous les X jours"), vous verrez apparaître le signe '...' à droite de l'heure de début.

Comme la vue du calendrier peut parfois être encombrée, vous avez la possibilité de cliquer sur la légende en bas de l'écran pour montrer/cacher un programme. Attention, cela ne désactive pas le programme, il s'agit juste de sa visualisation dans le calendrier.
Vous avez également en bas de l'écran une vue graphique de l'intensité finale tout au long du jour présent. Vous pouvez changer le jour courant en cliquant sur le texte correspondant en haut de l'écran. Pour changer de semaine, vous pouvez utiliser les flèches de part et d'autre du calendrier.

Si vous souhaitez une vue d'ensemble de toutes les sorties en même temps, vous pouvez retourner à l'écran d'accueil (en cliquant sur l'icône "maison") et cliquer sur "Calendrier". Le logiciel utilisera alors une couleur différente par sortie (tous les programmes de chaque sortie auront la même couleur). Ce mode est utile pour s'assurer que toutes les sorties sont coordonnées par exemple.

Alternativement, cet écran peut vous servir à tester la programmation de votre module, car vous pouvez simuler la journée en faisant glisser votre souris sur le graphe du bas. Cliquez sur le graphe à n'importe quel endroit, ce qui mettra le module à l'heure correspondante. L'intensité lumineuse de toutes les sorties sera donc mise à la valeur correspondante, selon vos programmes en place. En maintenant le bouton gauche de la souris appuyé, vous pouvez déplacer celle-ci le long du graphe, ce qui mettra l'heure à la position sous la souris et variera l'intensité lumineuse des sorties en conséquence. Relacher le bouton de la souris remettra le boitier à l'heure courante du PC. Note: pensez bien au préalable à cliquer sur "programmer" dans l'onglet principal si besoin, car les programmes suivis seront ceux programmés en ce moment dans le boitier, et non pas ceux que vous avez éventuellement modifiés dans le logiciel.

7. Écran "Éclairage"

Il existe une alternative plus rapide à la programmation complète exposée dans les chapitres précédents. Cliquez sur l'icône "maison" puis sur "Éclairage":



L'espace "Test d'intensité/couleur" vous permet de modifier les intensités des différentes voies simultanément afin de déterminer la couleur exacte souhaitée. Pour faire apparaitre les curseurs d'intensité, vous devez désactiver les programmes en cliquant sur "Programmes". Vous pouvez les réactiver une fois que vous avez fait la programmation en cliquant sur "Manuel".

Vous avez également un graphe vous montrant la programmation au cours de la journée comme expliqué au chapitre précédent.
Ce graphe se met à jour en fonction de la programmation que vous établissez à l'aide de l'espace "Configuration":



Ce mode de programmation visuel est assez intuitif et vous permet pour chaque voie de programmer 3 intensités: Une fois que vous avez programmé une intensité, vous pouvez changer le profile de la rampe en définissant les heures de début/fin/etc.

Pour l'intensité lunaire, vous aurez remarqué une petite icône noire sur la droite. Si vous cliquez dessus, vous faites apparaitre ceci:


Cela signifie que l'intensité suivra un cycle lunaire de 29 jours entre la valeur minimale de la voie (case tout à fait à gauche) et la valeur maximale que vous définissez ici. La capture d'écran ci-dessus a été prise un jour de nouvelle lune et sans intensité minimale, d'où une intensité de 0% ce jour-ci.

Vous avez également la même icône à gauche des heures de début/fin. Cliquer dessus fait apparaitre ceci:


Cela signifie que l'heure de début ou de fin sera calculée en fonction de l'heure de lever/coucher du soleil, moins ici 45 minutes. Si vous choisissez cette option, les pentes de la rampe ne sont plus définies en heure fixe mais en minutes (60 ici).

ATTENTION: ces cycles solaires/lunaires ne fonctionneront que si vous avez le module connecté en permanence au système, car celui-ci doit mettre à jour les heures et intensités chaque jour. Donc pas évident sous PC ou Mac a priori :-)



Vous pouvez par ailleurs cliquer sur le nom de la voie pour montrer/cacher la programmation correspondante.
Une fois que vous êtes satisfait du résultat, vous devez cliquer sur "Programmer" pour mettre à jour le module avec la configuration.

Vous pouvez alors utiliser le graphe plus haut afin de tester la configuration. Pour ce faire, cliquez sur le graphe, maintenez le bouton de la souris appuyé, puis déplacez la souris le long du graphe. L'horloge du module se mettra alors à l'heure correspondant à la position de la souris. Relacher le bouton de la souris remettra horloge du module à l'heure courante.

Vous pouvez aussi si vous le souhaitez rajouter un programme de nuage, car la programmation que vous venez d'effectuer utilise 3 programmes seulement. Vous pouvez examiner la programmation exacte dans les pages des sorties individuelles si vous le souhaitez.

8. Écran "Brassage"

Ce menu est utile au cas ou vous avez des pompes Jebao de branchées au lieu de drivers leds, car il vous permet de mettre en place des environnements de brassage.


Le premier onglet vous montre les pompes installées sur votre système et vous permet de les mettre en mode automatique ou manuel, afin de les tester. Vous pouvez enlever des voies non utilisées de cet écran en les appelant "vide1", "vide2", etc.
Vous pouvez modifier les paramètres pour ces deux scénarios mais attention à ne pas mettre une puissance trop forte car cela peut conduire à un dégât des eaux !

Le prochain onglet n'est pas obligatoire mais il vous permet de régler une accalmie nocturne et/ou une intensité minimum:



La puissance minimum est utile pour les Jebao par exemple qui ne commencent vraiment à tourner qu'à 30%.
L'accalmie nocturne (en dehors des heures spécifiées) est un pourcentage qui est multiplié à l'intensité courante, à hauteur du minimum. Par exemple, si la puissance normale est mise à 100%, que le minimum est mis à 30% et que l'accalmie nocturne est réglée sur 50%, la puissance pendant la nuit sera de 30+(100-30)*0,5 = 65%.

A partir de là, vous pouvez choisir entre les onglets suivants pour un certain profile de brassage:



Ils ont chacun un ou deux paramètres et vous devez utiliser le bouton "Programmer" pour enregistrer la configuration dans le boitier, ce qui inclut accalmie nocturne et puissance minimum donc. Il faut bien noter que ces onglets ne sont qu'un guide et qu'il est possible de faire des choses plus précises en allant directement dans la page d'édition des pompes individuelles. N'hésitez pas à nous contacter pour savoir comment implémenter tel ou tel profil de brassage.

9. Mentions légales

Ce produit a été conçu pour la commande d'éclairages de type LED ou de pompes de brassage Jebao et bien qu'il soit possible de l'utiliser pour d'autres applications, Babyfish décline toute responsabilité en cas d'usage non adapté.

Le produit est garanti un an.

Ce produit est sujet à la collecte et au traitement sélectifs des déchets d'équipements électriques et électroniques (directive DEEE). Vous pouvez donc retourner le produit en fin de vie gratuitement à Babyfish et nous prendrons en charge le recyclage.

Le texte et les photos sont non contractuels et reflètent l'état du produit au moment de l'impression de ce manuel. Ils pourront bien sûr changer dans de futures versions du produit.


Copyright Babyfish 2012 et suivantes  -   www.babyfish.fr